mais alors ?

Publié le par charli

Si on nous a menti quant à la véritable mission du blues, mais alors Chien d'Ivrogne est là pour rétablir la vérité, pour rétablir la bonne parole, la mission essentielle à toute civilisation festive, rétablir le rite païen de la fécondité, creuset fondamental et ciment de toute communauté, véritables croisés du rythme intense, prêcheurs de la langue active, franciscains de la toile de jute, hérauts pourfendeurs de la molle guimauve ?

Et oui, Chien d'Ivrogne est tout ça. Et c'est pas facile tout les jours. Même que parfois des jaloux, des intriguants, des tordus, des comploteurs cherchent à leur savonner les planches, à les confondre dans la difficulté, à leur inoculer le doute dans la lueur merveilleuse qu'ils suivent sur le chemin de l'amour à plusieurs, comme l'humble ramasseur d'escargots suit cette maigre ligne luisante qui le conduit à l'objet de sa quête. Oui, certains cherchent à nuire à cette divine mission, en cherchant à les saouler impunément, leur verser des breuvages à coucher un cheval. Et oui la chair est faible, d'autant plus faible quand le gosier est sec.

Un peu d'image en attendant les prochaines révélations, mais qui se cache sous cette bannière turgescente ?

Voici la pochette du dernier album de Chien d'Ivrogne, encore un live, Chien d'Ivrogne ne pouvant se laisser enfermer dans un formatage de studio. 

Publié dans charlicom

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article