spleen et idéal

Publié le par charli

C'est vrai je n'y suis plus, blog inerte, délaissé dans le grand maelström de l'information du net, pauvre souche asséchée en bord de grève.

L'info y serait elle pour quelque chose ? certainement, peut être, le "wozu", le "à quoi bon", formulation fataliste déléguée aux grands mélancoliques, d'autant plus qu'en ce moment avec Chien d'Ivrogne à part quelques répèts d'entretien nous n'avons guère l'occasion d'appliquer en live nos bons mots et humeurs, le concert de Palluaud étant reporté en Aout, nous rongeons notre frein. Même qu'en ce moment j'écoute Ravel, les Sonates, pour vous dire...

Donc en ce moment je surfe, je furète, je fouille l'info. En ce moment je suis à fond sur l'évènement des Twin Towers, l'évènement déclencheur d'une nouvelle politique mondiale à l'aube du XXI ème siècle.

Evidemment tout le monde le sait, ou pense le savoir, cette facilité de chateau de cartes, un doigt dans l'oeil et le colosse s'effondre, en ligne, proprement, très pro.

Donc pour l'info pour les curieux, je les invitent à fouiner sur par exemple la différence de température entre un feu de kérosène et celle de l'acier en fusion, intéressant sans plus d'apriori, à consulter, c'est instructif dès que ça devient scientifique, ou pour le tout public, le "911 mysteries".

Et puis la WTC 7, la fameuse tour numero 7, celle de la CIA et des services secrets à côté, pas au courant, normal, qui s'est effondrée quelques heures après sans avoir été réellement touchée, plus un ordi, plus une archive, peau de zob, allez comprendre, pour une surprise ça tombait plutôt bien. Alors evidemment on en vient au promoteur Larry Silverstein, le proprio des blocs, de la WTC 7 et des Twins depuis très peu grace à un bail locatif très avantageux, en fait le plus gros coup à l'assurance de ce début de siècle, 4,3 milliards de dollars dans la poche d'un coup et l'accès à la propriété du terrain en deux mois de loyers, pas mal.

Mais bon, qu'en dire ? C'est la loi du marché, tu investis dans le parti, dans le PNAC, c'est quitte ou double, enfin plutôt double vu la distribution. Nous on s'est fait doubler, sacrément en beauté, profond sur l'info, très propre. D'ailleurs ce qui est dingue c'est qu'aucun média français n'aie relayé l'info, les contradictions, ou au moins les doutes, à part le Reseau Voltaire, mais bon en France on dira que c'est des gauchistes anar comme ceux qui contestent systématiquement le pouvoir.

Alors evidemment on est en droit d'un coup de se dire, le pouvoir, oui, le pouvoir, les gouvernants, ceux qui en fait se choisissent, nous imposent des choix,... mais à quoi bon le pouvoir, la lutte pour le pouvoir, sinon l'envie d'y rester, de le conserver, et par tous les moyens, c'est le jeu.

Ben oui, personne ne se pose cette question, ou si peu. Au delà des commentaires "il a dit ceci mais l'a pas fait, c'est pas cool..", la réalité c'est que les gens au pouvoir l'ont dans la main et sacrément et ne le partageront pas, quel qu'en soit le prix, car le pouvoir a un prix, pire, une cagnotte, et une putain de cagnotte (voir les bénéficiaires de l'après WTC, j'entends l'Irak, à consulter "les 50 principaux profiteurs du pentagone", ceci dit en France on va bientôt, en fait déjà, avoir les nôtres, genre copiés collés...)

Et oui, le pouvoir, celui de nous embobiner, de nous inoculer leur propre vérité, sur celle de l'ordonnance du monde par exemple, sur celle du rapport inter-etnique, celle de la santé, la sécu, l'éducation, le budget, l'incontournable finance, des patati patata, tout en fait qui amène à servir leurs intérêts, ceux du pouvoir en place, ou du fac similé (UMP-PS), le binôme de ceux en place, ceux évidemment qui nous parle d'un vote utile, mais utile pour quoi ? pour qui ?...

Le pouvoir est l'ami du mensonge comme la promesse est l'amie du crédule.

Et Léo Ferré qui n'est plus là. Bordel de merde.

Tu le vois ce monde idéal, celui d'une consommation de proximité, le libre échange, les mégamétropoles construites uniquement pour la mégaconsommation, éclatées pour regarnir les contrées, fini le fashion, le waow, la combine, retour à une réelle subsistance modeste et rapport humain optimal, jardin, artisanat, petites exploitations, élevage intelligent,rien à foutre des grosses cylindrées, à poils les kékés.

 Idéal ? pourquoi pas, à chacun sa fonction, loin des cols montés costards plissés des hauts fonctionnaires et chasseurs de têtes et de profits qui du haut de leur pouvoir ne cherche qu'à le conserver et le perenniser pour leurs progénitures.

(Bon dieu, tu te rends compte, chercher le profit... dans le genre si je te regarde le cul c'est uniquement pour t'en enfiler deux sans que tu t'en rendes compte et te soutirer ta merde pour la refourguer au plus offrant, et en prime je te console avec un Nuts pour me refaire une matière première plus compacte donc plus attractive. Tu le sens le gros doigt du capital ?)

Cet après midi je discutais avec un mec dans l'agro, dans les coopératives. Evidemment, casse couille comme je suis je l'ai branché sur les subs européennes, comme quoi 80 pour cent des subs ne profitait qu'à 5 pour cent des ayants droits. Ben oui, les grandes exploitations, les céréaliers, plus tu as de terres et plus tu touches. D'ailleurs y'a même des gars, pardon des entreprenneurs, qui louent des terres uniquement pour toucher des subs qui rapportent plus que le prix de la locations.

Bon, l'info, le premier bénéficiaire en France des subs pour l'agriculture c'est...

le prince Reigner

ben oui, en plus de la roulette il joue de la binette, et à grande échelle.

Bon, loin de ce suprême idéal, bien loin aujourd'hui, encore plus loin demain, spleen.

Publié dans charlicom

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article