application

Publié le par charli

aaah,,,

ca faisait longtemps depuis mon spleen que je n,avais pas tate du mulot ( excusez moi pour les accents et la ponctuation, je suis en train de taper sur un clavier Thailandais, he oui je suis en Thailande, he he he, salaud de Charli)

Suite au temps de merde en France, tu parles d,un mois de juin, avec ma louloute on s,est dit quitte a subir la saison des pluies... go to another world !

Alors pas decus, a part des Roissy, un bagage oublie en fin de ;atinee a bloque tout le terminal des departs, donc la masse des gens se sont rues sur les guichets des leur reouverture, alors evidemment ca a bouche, style 600 personnes avec bagages et flonflons pour cinq guichets, vu qu,a cause des restrictions de personnels et autres 35 heures avant l,application des heures sups exoneres, y,a pas eu d,autres guichets d,ouverts. Donc au bout d,une demi heure de queue en ayant avance de 4 metres je l,ai joue a la pur francais, j,ai contourne la file des multiples resquilleurs et autres patients et ai grille la place a environ 450 personnes.

De la ou je tape j,ai pris la precaution de faire une offrande a Bouddha pour me faire pardonner de mon ignominie.

Toujours est il qu,on est quand meme parti avec 1 h 30 de retard, resultat on est arrive a Moscow (Moscou) trop tard pour la correspondance (merci les Aeroports de Paris), alors on s,est fait une journee d,hotel coinces en transit a mater des chaines russes et a prendre des bains.

La on y est, Bangkok d,abord, rue Khao San, le quartier touristique pour occidentaux, super anime, marches, boutiques, brochettes, biere Singha...

C,est cool sauf qu,il fait aussi chaud et humide que dans le cul d,une blanchisserie, si tu n,eponge pas ta goutte de sueur tu la retrouve intacte deux heures apres, mais noire vu qu,a Bangkok c,est hyper pollue, presque plus qu,a Paris sur le periph>

bon j,y file, on va aller faire du bateau autour d,Ayutthaya.

Publié dans charlicom

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article